L’Angleterre maintient son invincibilité face au Pays de Galles à Twickenham


L’Angleterre a remporté sa huitième rencontre d’affilée 16-14 avec le Pays de Galles à Twickenham (en remontant à la défaite 28-25 lors de la Coupe Monde de Rugby 2015) dans le cadre de la deuxième journée du Tournoi des Six Nations.

Lors de la première journée une semaine auparavant, l’Angleterre avait remporté une victoire difficile en Italie, tandis que les Gallois avaient subi une défaite à domicile contre les Écossais, battus par les Français en ouverture de la deuxième journée.

Les deux équipes avaient donc à cœur de se refaire dans cette rencontre à guichets fermés à Twickenham.

England

Wales

Toutes les stats et les données

Comme pour les huit dernières rencontres entre les deux équipes, le score est resté serré et incertain jusqu’au bout.

Une première période galloise

Dès le début du match, les Anglais mettent la main sur le ballon et empêchent les Gallois de développer leur jeu. Le rythme du match est intense dès le départ, certains joueurs montrant des signes de fatigue nécessitant des pauses.

À la 12e minute, le deuxième-ligne Ollie Chessum reçoit un carton jaune pour un plaquage haut sur un joueur gallois, réduisant temporairement l’effectif anglais sur le terrain. Une touche à cinq mètres, un ballon capté en fond de touche, une forte poussée des Gallois et un essai de pénalité est accordée à la 17e minute, conséquence du maul écroulé par les Anglais près de la ligne d’en-but.

Double-peine, le troisième-ligne anglais Ethan Roots écope également d’un carton jaune, laissant son équipe en difficulté numérique. Cependant, malgré ce handicap, les Anglais réussissent à répliquer par un essai de Ben Earl à la 20e minute, portant le score à 5-7 en faveur de l’Angleterre.

Les Gallois reprennent alors progressivement le contrôle du jeu mais sont confrontés à une défense agressive. Malgré les efforts défensifs des Gallois, les Anglais continuent à pousser, mais de nouvelles fautes les stoppent dans leur élan. Les Gallois saisissent cette opportunité pour marquer un deuxième essai par Alex Mann à la 38e minute, prenant ainsi l’avantage avec un score de 5-14 à la mi-temps.

Avec aucune pénalité concédée et 68% de possession en première période, les Gallois reprennent le jeu avec confiance.

Une seconde période anglaise

Mais progressivement, l’Angleterre va revenir. À la 48e minute, George Ford passe une pénalité, portant le score à 8-14 en faveur de l’Angleterre. Malgré cette avance, les Gallois sont de nouveau pénalisés en mêlée fermée.

À la 63e minute, les Anglais parviennent à capitaliser en marquant un essai par Fraser Dingwall après une conquête réussie en touche, réduisant l’écart à 13-14. Les Anglais ne tardent pas à reprendre l’initiative en exerçant une pression constante dans le camp gallois.

À la 71e minute, Ford fait preuve de précision en occupant magnifiquement le terrain avec un coup de pied à 50-22, offrant un lancer en touche aux Anglais. Dans un tournant crucial du match à moins de dix minutes du terme, les Anglais assurent la conquête et tentent de développer leur jeu.

C’est alors que Mason Grady, trois-quarts centre gallois, reçoit un carton jaune pour une tentative d’interception, offrant ainsi une nouvelle opportunité à Ford de marquer une pénalité à 20 mètres face aux perches. Cette réussite permet à l’Angleterre de prendre l’avantage pour la première fois du match (16-14).

Malgré les charges persistantes des Gallois dans le camp anglais, la défense anglaise reste solide, repoussant les assauts gallois et empêchant toute progression significative. Les Anglais maintiennent leur avance pour remporter une victoire serrée de 16-14. Pour le Pays de Galles, cette défaite constitue la sixième contre l’Angleterre à Twickenham dans le Six Nations.

Un aspect notable de cette rencontre était la nomination de l’arbitre écossaise Hollie Davidson, devenant ainsi la première femme à officier sur le terrain lors d’un match du Tournoi des Six Nations masculin, marquant ainsi une avancée historique dans la compétition qui, depuis l’introduction de l’Italie en 2000, a toujours été dirigée par des arbitres masculins.





Source link: https://www.rugbypass.com/news/langleterre-maintient-son-invincibilite-face-au-pays-de-galles-a-twickenham/

Sponsors

spot_img

Latest

Hispanic Caucus weighs ousting its chair over top staffer’s firing

Barragán’s actions surrounding the Usyk firing are prompting anger from within the group and skepticism that she will be able to lead it...

Author Matt Palumbo Exposes in New Book How the Left Weaponized the Fact-Checking Industry

Conservative author Matt Palumbo, who is responsible for such titles as “The Man Behind the Iron Curtain: Inside the Secret Network of George...

The Biggest Problem For Today’s Entrepreneurs

Shiny object syndrome is the phenomenon of being distracted by new and exciting opportunities. For entrepreneurs, this can mean new business ideas, or...

Netflix Is Shuttering Mailed DVDs, Customers Get Discs Free

It's the end of an era at Netflix as the streaming giant announced that it's shuttering the...